A chaque édition, les présidents des instances de tutelle de notre belle profession nous font l’honneur de venir à la rencontre des Estivaliers pour clore deux journées intenses en contenu. Charles-René Tandé et Jean Bouquot, dont chacun connaît la sensibilité envers les jeunes professionnels, tout comme envers l’attractivité, ont bien entendu accepté de poursuivre cette tradition.

Données Partagées vous dit en quatre points pourquoi il serait inconcevable de ne pas y assister.
1. Vivez un moment unique aujourd’hui : en dehors des Estivales, il n’existe pas d’événement où les présidents du CSOEC et de la CNCC parlent directement aux jeunes diplômés.
2. Apprenez d’hier : Nos aînés ont par nature plus d’expérience ; ils ne sont pas arrivés à ces fonctions par hasard. Ce moment d’échange qu’est la plénière de clôture est ainsi l’occasion d’apprendre de leur parcours.
3. Prenez une longueur d’avance pour demain : Les présidents de nos instances, par les échanges qu’ils ont avec les décideurs politiques, ont une vision sur le métier de demain et sur les principaux enjeux qui le définiront. Les écouter, c’est comprendre de quoi sera faite la profession et être en mesure de s’adapter.
4. Et en plus… Posez vos questions aux présidents : les participants à cette plénière peuvent poser leurs questions directement aux présidents des instances. Avoir l’opportunité d’écouter la vision des élus qui dirigent la profession dans laquelle vous avez décidé de vous engager est une chance, mais pouvoir leur poser vos propres questions est une occasion qu’il ne faut pas laisser passer !

Vous l’avez compris, la Profession, c’est hier, aujourd’hui et demain qu’elle se façonne. Avec cette plénière, les Estivales vous donnent la possibilité de prendre une part active dans son avenir et donc dans le vôtre !

 

  Charles-René Tandé,
Président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables

Jean Bouquot,

Président de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes